Aller au contenu

Les socles NAL, la solution IRVE pour l'implantation de toutes vos bornes de recharges VE

French EV Website Image Template

Les socles NAL, la solution IRVE pour l'implantation de toutes vos bornes de recharges VE

Cubis Systems propose aux aménageurs une solution d’ancrage innovante pour les bornes de recharge de véhicules électriques, génératrice d’économies futures.

Les voitures électriques ont le vent en poupe : pendant le premier trimestre 2021, il s’en est vendu plus de 30.000 en France, soit 7 % du volume total des ventes. Pour recharger leurs batteries, le déploiement d’une infrastructure et donc l’installation massive de bornes sont nécessaires : 30.000 sont en service actuellement, l’objectif étant fixé à 100.000 d’ici à la fin de l’année. Cubis Systems propose donc aux collectivités territoriales, aux opérateurs, aux concessionnaires, aux aménageurs une solution innovante pour implanter ces bornes : ses socles d’ancrage NAL en fonte d’acier ou en fonte sont implantés au sol, noyés dans des massifs en béton. La borne de recharge vient alors se positionner sur le socle, point unique d’ancrage de la superstructure et du passage des câbles. Le socle NAL est adapté pour recevoir tous types de bornes de recharge, quelle que soit leur empreinte au sol, mais également pour tous types de mobilier urbain traditionnel. Des villes comme Compiègne, Charleville-Mézières ou Sens ont par exemple adopté cette solution pour la mise en place de simples potelets. La ville de Charleville-Mézières a également choisi les socles d’ancrage NAL pour une partie de son mobilier urbain. L’ensemble de ces usages est d’ailleurs largement éprouvé depuis de nombreuses années dans plusieurs villes de Grande-Bretagne, sensibilisées aux économies de maintenance.

Le principal avantage de cette solution innovante proposée par Cubis Systems, c’est son adaptabilité. « Le parc des voitures électriques est en fort développement et les technologies sont en évolution constante, souligne Dario Zaganelli, responsable prescription chez Cubis Systems. Les toutes premières bornes, installées il y a quelques années, sont déjà obsolètes et doivent être remplacées. Nous savons que les bornes actuelles connaîtront le même sort. Il faut donc un dispositif en infrastructure VRD qui s’adapte et qui soit capable de recevoir demain des bornes de nouvelle génération. » Avec le système NAL, il n’est pas nécessaire d’entreprendre des travaux de fouille pour changer une borne ou remplacer un potelet, un candélabre ou un panneau de signalisation : il suffit de retirer le matériel hors-sol du socle et de positionner le nouveau, en utilisant le cas échéant une platine interface permettant d’accueillir un matériel présentant d’autres dimensions. Pour mener à bien cette opération, aucun travail de génie civil n’est requis : le socle dans son massif béton n’étant pas endommagé, la mobilisation d’une équipe et d’engins est inutile, et l’accès à l’espace public n’est pas perturbé. Sa grande adaptabilité, sa capacité à accueillir tous les mobiliers urbains font du socle d’ancrage NAL un allié précieux des collectivités qui veulent anticiper l’évolution leurs matériels hors-sol.

La technologie NAL offre également d’autres perspectives, notamment sur des sites où le niveau de fréquentation connaît des variations importantes. « Il est en effet possible d’implanter des bornes temporairement, quand la demande est élevée, puis de les retirer quand elles ne sont plus utiles », explique ainsi Yann Canonne, responsable de l’activité NAL chez Cubis Systems. Cette souplesse intéresse au premier chef les stations de tourisme, à la montagne comme à la mer, dont la population croît fortement pendant la haute saison et décroît tout aussi fortement en saison creuse. Et partout sur le territoire, les socles NAL peuvent accueillir des équipements électriques éphémères, pour des marchés ou des festivals par exemple. Quand l’événement est terminé, le matériel peut ainsi être retiré de l’espace public, ce qui évite les dégradations liées aux intempéries ou au vandalisme.

Autre atout: ces socles d’ancrage à la fois discrets et faciles à mettre en place ne sont pas endommagés en cas d’accident sur la voie publique. Si le potelet, le panneau de signalisation ou le feu tricolore est percuté par un véhicule, il suffit de le changer et de positionner le nouvel équipement en lieu et place du précédent, dans le socle enterré resté intact, sans qu’il soit nécessaire de conduire de nouveaux travaux de terrassement. Là encore, « nous proposons aux collectivités de faire des économies significatives dans leur budget et de réduire leurs coûts opérationnels », souligne Yann Canonne.

Du fait des évolutions techniques rapides du secteur automobile, les socles d’ancrage NAL s’avèrent particulièrement adaptées au marché des bornes de recharge pour véhicules électriques. Avec probablement un million de voitures électriques ou hybrides en 2022 en France, un grand nombre de dispositifs de recharge doit être déployé rapidement, dans des espaces publics mais aussi privés (hôtels, grandes surfaces, parkings, établissements recevant du public…). La facilité d’installation de ces socles, leur adaptabilité, leur résistance, leur pérennité, l’absence de maintenance en font une solution tout indiquée pour les opérateurs bien décidés à ne pas manquer la révolution des mobilités électriques.

Votre contact Cubis Systems France: Yann Canonne